Journées wallonnes de l’eau

Depuis 1993, le 22 mars est célébrée la journée mondial de l’eau. Une occasion rêvée afin de montrer pourquoi cet élément est fréquemment appelé l’or bleu !

On l’imagine souvent comme une ressource infinie, pourtant, de nombreuses menaces planent sur l’eau. Les journées wallonnes de l’eau sont l’occasion parfaite de rappeler à chacun la fragilité de sa biodiversité !

Du 15 au 31 mars

Les Contrats de Rivière et leurs partenaires (dont de nombreuses sections des CNB) organisent près de 300 activités à travers toute la Wallonie. Les activités offertes sont très différentes. Cela comprend de nombreuses balades, des expositions, des conférences, des visites d’infrastructures liées à l’eau et ces activités sont conçues pour des publics variés (enfant, famille, scolaire, professionnels…).

Voici le programme des journées wallonnes de l’eau proposé par province :

Carnet du naturaliste – Les orchidées

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons la parution d’une nouvelle publication dans la série « les carnets du naturaliste » ! Celle-ci est consacrée aux orchidées.

Ce fascicule permettra aux amoureux de la nature d’identifier rapidement et facilement la plupart des espèces de notre pays.

couverture du nouveau carnet du naturaliste sur les orchidées

Les Carnets du Naturaliste
Les orchidées

Sébastien Renson

Format A5
56 pages en couleur
42 espèces décrites et illustrées


Tarifs : 10 € pour les membres avec envoi en Belgique inclus, 11 € pour les membres avec envoi en France métropolitaine (1€ supplémentaire pour les non-membres)

Si vous souhaitez vous procurer ce carnet, il suffit de procéder au virement de  cette somme au compte BE58 0011 2095 9379 du comptoir nature avec la  mention «CN 032» + vos nom, prénom et adresse complète en communication.

voici l'intérieur du carnet du naturaliste
Une clé photographique dans un format pratique. Idéal pour le terrain !

Nouveaux stages et leçons de nature

La dernière collaboration avec l’asbl “Initiative Nature” nous permet de vous proposer de nouveaux rendez-vous pour cette année 2019 !

Ce sont ainsi pas moins de dix leçons de nature et quatre stages qui s’ajoutent à un calendrier déjà bien rempli ! Nous vous rassurons, vous ne serez pas perdus puisque ces activités vous sont proposées par Romain De Jaegere qui a été éco-pédagogue durant sept années au sein des CNB. Voici la liste de ces activités :

Stages

Stages photo/vidéo affût

Dates proposées : du 3 au 5 juin, du 5 au 7 juin, du 12 au 14 août et du 14 au 16 août 2019
Formateur : Romain De Jaegere – Initiative Nature asbl
Maximum 6 stagiaires (à partir de 16 ans)

Prix : 225€

La photographie/la capture vidéo de la nature vous passionne ? Profitez de la superbe vallée du Viroin pour pratiquer l’affût avec votre matériel photo/vidéo. Nous préparons pour vous des affûts pour tenter de surprendre le martin-pêcheur, hors site de nidification, et d’autres hôtes de la rivière. Nous avons aussi un abreuvoir pour oiseaux avec 2 postes d’affût.

Début des activités à 15h le 1er jour ; fin à 16h30 le 3e jour.

Horaire-type d’une journée : affût de 6h à 8h ; petit-déjeuner ; affût de 10h à 12h ; repas ; affût de 14h30 à 17h00 et de 17h30 à 20h30 selon la météo. Exposé technique sur l’affût. Sauvegarde de vos photos/vidéos avec conseils pour progresser. Objectifs lumineux souhaités (téléobjectif fixe ou zoom grande ouverture, min. 300 mm), pied photo indispensable, en location sur place à Vierves (10 €/2 j.).

Attention, ces stages pourraient être annulés ou reportés en cas de fortes crues du Viroin.

Pour s’inscrire à un stage, rendez-vous ici.

Renseignements auprès de Romain De Jaegere (0493/43.61.28 ou info.initiativenature@gmail.com). www.initiative-nature.be

initiative nature

Leçons de nature

LDN A (E) : Oiseaux migrateurs des décanteurs de Longchamps. Samedi 30 mars 2019.

Observation et identification d’oiseaux migrateurs (rapaces, limicoles, grands échassiers, anatidés et passereaux…) dans des zones humides. Au travers des espèces observées sur le terrain, découvrez les divers modes de migrations des oiseaux. (RV : 09h00 Rue Sainte-Anne, aux silos à grains qui jouxtent l’entrée du RAvel (suivre indication Kewlox) à Éghezée-Longchamps !).

LDN B (V) : Oiseaux des eaux vives. Mercredi 3 avril 2019.

Partons à la découverte des oiseaux peuplant nos rivières. Martin-pêcheur, cincle plongeur, bergeronnette des ruisseaux et bien d’autres espèces seront abordées. Nous parlerons de leur écologie, des menaces qui pèsent sur ces espèces mais également des mesures environnementales favorisant leur présence.

LDN C (E) : Oiseaux des décanteurs de Longchamps. Spéciale « gorgebleue » Lundi 22/04/2019.

Observation et identification d’oiseaux typiques des zones humides (rapaces, limicoles, grands échassiers, anatidés et passereaux…). Si nous avons de la chance, nous aurons l’occasion d’observer une des plus belles espèces présente en Wallonie : la gorgebleue à miroir ! (RV : 09h00 Rue Sainte-Anne, aux silos à grains qui jouxtent l’entrée du Ravel (suivre indication Kewlox) à Éghezée-Longchamps !).

LDN D (E) : Oiseaux de la vallée de l’Eau Blanche. Lundi 29/04/2019, Mariembourg.

Nous allons parcourir des sentiers le long de l’Eau Blanche entre Mariembourg et Nismes. L’identification visuelle et auditive des espèces rencontrées occupera notre journée. L’écologie et le comportement seront également étudiés au fur et à mesure de nos observations. RDV à 9h15 sur le parking du Chemin de Fer à vapeur des 3 Vallées (CFV3V) à Mariembourg.

LDN E (V) : Oiseaux des bocages. Lundi 06/05/2019.

Les oiseaux de nos bocages subissent de plein fouet la pression anthropique et la disparition de ces écosystèmes. Arrachage de haies, pulvérisation de pesticides, fauche précoce du foin, etc… sont autant de facteurs favorisant la disparition de ces espèces. Pie-grièche écorcheur, tarier pâtre, alouette des champs, pipit farlouse, linotte mélodieuse… ces espèces n’auront plus de secret pour vous après cette journée passée en leur compagnie.

LDN F (E) : Reconnaître le chant des oiseaux communs. Lundi 13 mai 2019, Floriffoux.

Le printemps est bien installé et les oiseaux chantent dans tous les sens… Difficile de s’y retrouver dans tout ce raffut. Nous nous focaliserons sur les 15 espèces les plus communes. L’objectif de la journée sera de vous transmettre quelques trucs et astuces pour identifier le chant de ces espèces. Un petit quizz « musicale » sera organisé à la fin de la journée pour tester les connaissances acquises durant cette LDN. RDV à 9h15 sur le site de l’ancien charbonnage de Floriffoux ; rue du Charbonnage, 2 5150 Floriffoux.

LDN G (E) : Reconnaître le chant des oiseaux des milieux humides. Dimanche 19/05/2019, Lac de Bambois.

Le printemps est bien installé et les oiseaux chantent dans tous les sens… Difficile de s’y retrouver dans tout ce raffut. Vos oreilles vous seront bien plus utiles que vos yeux pour reconnaître les différentes espèces d’oiseaux qui résident dans les milieux humides, dissimulées dans la roselière ou des herbes hautes. Un petit quizz « musicale » sera organisé à la fin de la journée pour tester les connaissances acquises durant cette LDN. RDV à 9h15 devant l’entrée du lac de Bambois ; rue du Grand Etang, 5070 Fosses-la-Ville.

LDN H (V) : Reconnaître le chant des oiseaux communs. Mercredi 22 mai 2019.

Le printemps est bien installé et les oiseaux chantent dans tous les sens… Difficile de s’y retrouver dans tout ce raffut. Nous nous focaliserons sur les 15 espèces les plus communes. L’objectif de la journée sera de vous transmettre quelques trucs et astuces pour identifier le chant de ces espèces. Un petit quizz « musicale » sera organisé à la fin de la journée pour tester les connaissances acquises durant cette LDN.

LDN I (V) : A la découverte de la faune des eaux calmes. Vendredi 31 mai 2019.

Découvrons ensemble la faune méconnue qui peuple nos mares et étangs. Larves de demoiselles et libellules, dytiques, punaises aquatiques ou encore tritons et grenouilles… nous aborderons toutes ces espèces typiquement observées dans les eaux stagnantes. Nous partirons sur le terrain munis d’aquariums et d’épuisettes. Une séance d’observation dans le laboratoire équipé de matériel optique sera également au programme.

LDN J (V) : A la découverte de la faune des eaux vives. Mercredi 19 juin 2019.

Découvrons ensemble la faune méconnue qui peuple nos rivières et leur intérêt dans l’estimation de la qualité des eaux. Larves d’insectes, crustacés, mollusques, poissons ou encore oiseaux, nous aborderons toutes ces espèces typiquement observées de nos cours d’eau. Nous effectuerons un prélèvement de macroinvertébrés dans le Viroin et un de ses affluents afin de calculer un indice biotique dans le laboratoire équipé de matériel optique.

Pour s’inscrire à une leçon de nature, rendez-vous ici.

Renseignements auprès de Romain De Jaegere (0493/43.61.28 ou info.initiativenature@gmail.com). www.initiative-nature.be

Entretien avec Dominique Bourg

Notre planète est en danger, est-il trop tard pour agir ?

L’Université de Namur a rencontré Dominique Bourg (philosophe et professeur à l’Université de Lausanne, il est l’ex-président du Conseil scientifique pour la Nature et l’Homme, l’ex-fondation Nicolas Hulot) pour nous en parler :

Création d’une forêt urbaine de 2700 arbres au Centre Horticole de Gembloux

L’Institut Technique Horticole de Gembloux lance ce mois de février la création d’une forêt urbaine de 2700 arbres avec les étudiants. Cette action conjointe entre les professeurs et les étudiants fait suite aux interpellations citoyennes pour le climat.

Cette action unique en son genre est portée par l’Institut Horticole et le Centre Horticole de Gembloux grâce à Urban Forests, spécialiste de la méthode Miyawaki, et au financement par l’asbl Cercles des Naturalistes de Belgique (CNB) et Reforest’Action. Les CNB reçoivent une contribution financière des Cuisines EGGO pour la réalisation de projets de développement durable. Nous espérons que ce nouveau projet sera un exemple à suivre pour récréer un meilleur équilibre entre économie et écologie.

foret urbaine gembloux

Cette forêt urbaine sera composée de 28 essences indigènes dans le but de ramener la forêt ancestrale telle qu’elle était avant que les perturbations humaines n’aient profondément modifié le paysage.

La forêt urbaine sera parfaitement intégrée dans l’espace de vie et de travail. Nous utilisons une méthode 100% naturelle qui permet aux arbres de pousser beaucoup plus vite. Les espèces indigènes les mieux adaptées aux conditions locales sont sélectionnées dans le but de recréer la forêt ancestrale.

Créer des forêts urbaines apporte de nombreux bénéfices. En effet, l’implantation d’arbres créée un puits de carbone, filtre les poussières et particules fines. De plus, les racines filtrent l’eau, permettent de maintenir les sols et parfois même de les dépolluer. La présence d’arbres améliore le bien-être et permet la création d’un mur sonore naturel. De telles forêts sont des refuges pour la biodiversité et servent de continuité aux « corridors écologiques », ces couloirs de circulation de cette biodiversité. Enfin, l’un des bénéfices de la forêt peut être social notamment lors de la plantation participative. Cet événement créé du lien et un engouement autour du projet. Cet attachement permet une intégration sur le territoire et un meilleur suivi de l’évolution dans le temps.

Nous avons suscité l’intérêt de nombreux participants volontaires et des journalistes partout où d’autres forêts urbaines ont été créées. Cela montre l’intérêt qu’un tel projet suscite.

La création d’une forêt urbaine se déroule en 5 phases :

  1. Analyse de site
  2. Sélection des espèces
  3. Préparation du sol
  4. Plantation participative des arbres
  5. Croissance de la forêt

Après avoir étudié les conditions locales du sol et du climat, nous avons sélectionné les espèces d’arbres et arbustes les plus représentatifs du potentiel naturel de végétation, c’est-à-dire la forêt telle qu’elle serait sans perturbations humaines. Le sol a ensuite été restauré pour ramener les conditions optimales à la croissance de tous les arbres. Ces étapes franchies, nous réalisons la plantation avec les étudiants.

Les arbres pousseront dix fois plus vite qu’une plantation classique pour recréer en 10 ans seulement les conditions écologiques d’une forêt centenaire. Cette forêt est trente fois plus dense et accueillera cent fois plus de biodiversité.

La conférence de présentation a été lancée le 14 novembre dernier en présence des étudiants, leurs professeurs et des représentants de la commune de Gembloux. Vous pouvez voir le reportage sur Canal Zoom ici.

Vous trouverez plus d’information sur la méthode Miyawaki et URBAN FORESTS sur leur site ou via leur page Facebook.

Nous vous invitons à nous rejoindre le 21 février 2019 pour la plantation des 2700 arbres (la date pourrait être postposée au jeudi 28 pour des raisons liées à la météo). La plantation commencera à 9h à l’ITHG à l’adresse suivante : Rue Entrée Jacques, 31a – 5030 Gembloux.

Contacts

Institut Technique Horticole Gembloux (ITHG) – Olivier Kuntz
Email olivier.kuntz.ith@gmail.com – Tél 081 625 390
Site web www.ith-gembloux.be

Centre Technique Horticole Gembloux (CTHG) – Jean-Benoît Ducarme
Email cth.espacesverts@gmail.com – Tél 081 62 52 30
Site web www.cthgx.be

URBAN FORESTS – Nicolas de Brabandère
Email nicolasdebrabandere@gmail.com – Tél 0486 67 27 27 ou Dorian Malengreau 0477 06 35 63
Site Web www.urbanforest.be

asbl Cercles des Naturalites de Belgique – Léon Woué
Email cnbcmv@skynet.be – Tél 060 31 13 83
Site web : www.cercles-naturalistes.be

Reforest’Action – Thibaud Poulain
Email thibaud.poulain@reforestaction.com – Tél +33 1 84 78 04 85
Site web www.reforestaction.com

Journée d’actions climat

Première édition

Dimanche 27 janvier 2019 à partir de 13h

Depuis la gare de Bruxelles Nord au Parlement Européen

Cher(e)s Ami(e)s,

Après la grande marche nationale du 2 décembre à laquelle les CNB ont participé, les mobilisations reprennent. Ce dimanche 27 janvier sera une première « journée d’actions climat » en Belgique et en France. Rise for Climate, qui a organisé différents rassemblements mensuels de septembre à novembre derniers, mènera une marche européenne à Bruxelles.

Les CNB s’associent évidemment à cette initiative qui est également soutenue par Jean-Pascal Van Ypersele, climatologue et expert pour le GIEC.

Cette marche se fera en collaboration avec d’autres manifestations prévues à Mons et dans de nombreuses villes françaises comme : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lille, Avignon…

Son objectif est d’interpeller l’état belge ainsi que le Conseil Européen des chefs d’états qui se réuniront les 21 et 22 mars pour un sommet de refondation de l’Europe. Les participants demanderont que le Conseil rejoigne les recommandations du GIEC visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 65% d’ici 2030.

Le rassemblement aura lieu à la Gare du Nord et le départ de la marche à 14h jusqu’au Parlement Européen, place du Luxembourg.

Attention, afin que tous les membres des CNB puissent marcher de concert et ne soient pas trop dispersés dans la foule (comme le 2 décembre dernier), un rendez-vous est fixé à 13h30 devant le restaurant EXKI, situé au 7-9 Boulevard Simon Bolivar à Schaerbeek.  Bernard CLESSE s’y tiendra avec la grande bannière verte des CNB, vous devriez donc nous retrouver sans problème.

Un grand merci d’avance de relever ensemble ce défi !

Léon Woué,
Président